CALISTI Delphine Ostéopathe D.O

Motifs de consultation en ostéopathie

Pour quels motifs consulter ? :

L’ostéopathie est susceptible de soulager la plupart des manifestations douloureuses liées à des troubles fonctionnels.

- Pathologies de l’appareil locomoteur :
Cervicalgies, torticolis, dorsalgies, douleurs intercostales, sciatiques, lumbagos, cruralgies, névralgies, entorses, accidents musculaires, tendinites, toute suite d’un traumatisme important.

-Pathologies du système digestif :
Difficultés à digérer, reflux gastro-oesophagien, hernie hiatale, régurgitations, nausées, ballonnements, constipations, diarrhées.

-Pathologies du système génito-urinaire :
Douleurs durant le cycle (dysménorrhées fonctionnelles), douleurs lors des rapports (dyspareunies), préventions des infections urinaires, certains troubles de la miction, suivi pendant et après la grossesse.

-Pathologies de la bouche et de la sphère ORL :
Migraines, céphalées, prévention des bronchites et des otites à répétition, vertiges fonctionnels, acouphènes, accompagnement de traitement orthodontiques, troubles de la phonation et de la déglutition.

-Pathologies du système respiratoire:
Asthme persistant, sensation de respiration limitée.

-Pathologies du système général:
Stress, surmenage, troubles du sommeil récurrents voire insomnie, difficulté à la concentration, fatigue permanente.

-Pathologies du système cardio-vasculaire:
palpitations, troubles circulatoires des membres inférieurs.

-Les suites d’interventions chirurgicales
:
Effets secondaires aux drogues et traitement médicamenteux (nausées, vomissements, diarrhées).
Suite à une anesthésie générale.
Libération des adhérences cicatricielles.
Œdème des membres supérieurs suite à une mammectomie.


Ostéopathie préventive :

La plupart du temps l’ostéopathe est consulté en crise consécutive à un traumatisme ou à la suite d’un "faux mouvement".
L’ostéopathie est aussi préventive. Une ou deux fois par an, une vérification de la structure du corps, de sa qualité de fonctionnement, aide à éviter ou dans certains cas graves à limiter les futurs troubles.


L’ostéopathie trouve ses limites devant :


La gravité d’une maladie.
Les états infectieux ou inflammatoires importants.